Les Restos à Belfort : Les subventions stagnent

distrib belfort GuyD’un côté, le nombre de bénéficiaires augmente ; de l’autre, les subventions stagnent. C’est le gros problème des Restos du Cœur du Territoire de Belfort, dont la première conséquence touche la durée de cette campagne, qui passe de 17 à 16 semaines. « Au niveau national, aujourd’hui, on a dépassé le million de bénéficiaires. Les subventions stagnent. Le déficit de l’an dernier s’élève à 7 millions. « C’est pour ça qu’il faut qu’on trouve des substitutions », explique Patrick, le président des Restaurants du Cœur du Territoire de Belfort. Pour cela, les bénévoles vont devoir démarcher des grandes et moyennes surfaces afin qu’elles participent à la «ramasse».  Actuellement, elles ne sont que trois dans le Territoire.

La 30e campagne d’hiver a débuté hier. Et malgré le contexte peu réjouissant, les 280 bénévoles du Territoire ne baissent pas les bras. Loin de là. Ils sont mobilisés. Ceux de Belfort s’activaient hier, au centre Bartholdi, malgré un petit couac : les fruits et légumes, ainsi que les produits frais provenant des Restos « national » n’avaient pas été livrés. « Nous sommes le premier centre à ouvrir, les trois autres du département seront ouverts en cours de semaine ». Juste une erreur de timing donc, qui sera très vite rectifiée.

Pour l’heure, les inscriptions, qui ont débuté il y a quinze jours, sont loin d’être bouclées. « À ce stade, nous sommes à peu près au même niveau que l’année passée », constate Brigitte , co-responsable avec François , du centre Bartholdi. Autre constat : de plus en plus de retraités et d’étudiants s’adressent aux Restos. « Avant, il y avait des jobs étudiants.  Aujourd’hui, ces emplois sont pris par des actifs, il n’y a donc plus de petits boulots », analyse Patrick. Alors que Brigitte souligne « qu’une mamie de 80 ans est venue les voir, cet été, en pleurs. Elle n’avait pas mangé depuis deux jours. Elle s’est réinscrite pour cette campagne hivernale ».

L’an dernier, les Restos du Territoire ont accueilli 1 360 familles, ce qui représente 3 250 personnes.

Les Restos reconduisent les activités d’aide à la personne de l’an dernier, notamment l’atelier cuisine, la bibliothèque, les cours de français, l’atelier tricot, la collecte de vêtement, l’aide au montage des dossiers de demandes de microcrédit… et l’atelier coiffure, pour lequel il manque un coiffeur (ou une coiffeuse) disposé (e) à donner un peu de son temps.

Des postes à responsabilité au sein du bureau de l’association sont également recherchés : un (e) secrétaire, un adjoint au responsable d’approvisionnement (amené à devenir responsable d’approvisionnement).

Renseignements au 09.81.74.68.12 ou sur place, 6 rue de Londres, à Belfort (ancien collège Bartholdi) tous les après-midi sauf le mercredi et le week-end.

ER 22/11/2014